• "aujourd'hui c'est les même qu'ont la couronne sur la tête"

    C'est l'émission Envoyé spécial. Le reportage est consacré à la pauvreté en train de devenir un phénomène de masse.

    L'homme a presque cinquante ans, il est assis sur sa chaise avec des gamins agité autour. Il est au RMI depuis plusieurs années. Il a compris que sa situation est de sa responsabilité mais il a aussi compris qu'on se fout de sa gueule et qu'on lui raconte des conneries.

    Le regard de l'homme me sort de ma torpeur, le ton est lourd, la phrase ne lui appartient pas, elle le dépasse. Cette phrase souvent entendu a subitement une densité différente. Les ondes sont en correspondance. Cette fois ci quelque chose fonctionne.

    "c'que nos ancêtres ont fait, ont peut l'refaire, car aujourd'hui c'est les même qu'ont la couronne sur la tête".


  • Commentaires

    1
    cleo.x
    Samedi 8 Janvier 2005 à 14:51
    Je me souviens
    d'avoir lu au début des années 90 une analyse d'économistes américains assez pointue qui prévoyait que les Français feraient une révolution en 1992 ou 1993 si la situation ne s'améliorait pas. Ils étaient surs de leur coup, et je partageais leur opinion. 15 ans plus tard, on se demande quelle mouche tsé-tsé nous a piqués. Et l'on fête les 17 ans du RMI. Triste anniversaire.
    2
    Samedi 8 Janvier 2005 à 14:57
    La révolution ...
    ... est d'ordre médical : l'anesthésie par simple visionnage télévisuel ...
    3
    cleo.x
    Samedi 8 Janvier 2005 à 14:59
    Panem et circenses
    certes; mais c'est un peu simpliste quand même. Je ne suis pas sure que la télé soit mère de tous les vices.
    4
    Samedi 8 Janvier 2005 à 15:02
    Vous ...
    ... me prêtez des paroles qui ne sont pas les miennes ... j'ai juste parlé d'anesthésie, pas de politique ni de social. Je constate juste que les gens sont scotchés devant Star Ac' ou autres pour oublier leur journée de boulot. Mais je tenterais le post sérieux sur la télé ...
    5
    NaB
    Samedi 8 Janvier 2005 à 18:00
    Une société en phase de rupture et de démembrement
    Je ne sais pas si les français feront une révolution. J'aurais même tendance a croire que non. Le systeme d'arrosage financier des couches sociale en question est très au point et remplit son obectif qui est de maintenir le système en place (par contre quand la banqueroute de l'état sera consommé... pour l'instant il paye les fin de mois en empruntant...). La contrepartie de ce système est son cout et le nivellement social qu'il induit dans la société. Une société normale est constitué de pauvre, de riche, d'artiste, de fonctionnaire, etc... bref de diversité. Hors le nivellement en terme de mode de pensé, d'accession a la reussite sociale est désormais quasiment totale. le constat est qu'il n'y a plus de "société". Que les différences ne sont plus accepté. Hors par nature, en plus de ce qui sont dans le besoin, cet etat de fait sucite la haine de ceux qui sont différent et qui ne trouve plus leur place. Il y a 20 ans j'ai passé des vacances en Yougoslavie, j'avais été réellement frappé par les tensions humaines qui regnait alors la bas. Je ressens exactement la même ambiance ici. Frustation, tension, haine, absence de perspective, intolérance de la différence (malgré tout les discours servis à l'heure du repas...) incapacité a accepter la fatalité et l'erreur des autres et toujours chercher des bouc emisaire, et donc... envie d'en découdre...
    6
    NaB
    Samedi 8 Janvier 2005 à 18:13
    Le prix du danger
    A propos de Star academie, je conseil très fortement le visionnage du film "Le prix du danger" de Yves Boisset sortie, je crois en 1982. Ceux qui ne le connaissent pas et qui visionneront ce film seront totalement saisit par son coté prophétique...
    7
    createur
    Samedi 8 Janvier 2005 à 18:44
    envie ...
    Je crois qu'il ne faut pas attaquer tous les problemes de front . D'une part si on fait reference a LA revolution Francaise , qu'y a t il de commun avec aujourd'hui ?Les tetes sont tombees par le peuple et richesse et pouvoir redistribues au peuple , couper les tetes aujourd'hui ne ferait rien dans ce sens car il ne ferait que supprimer les tetes du pouvoir , resterait ensuite la question du nouveau pouvoir et la ... qu'elles sont les alternatives ??... en tout cas rien de plus qui ne puisse etre fait aujourd'hui !de plus , dans nos pays "developpes" la couche theoriquement la plus importante est la classe moyenne ( pouvoir d'achat )d'ou la puissance de consommation du pays induisant la production de biens et donc emplois , salaires , social , etc ( ca marche aussi dans l'autre sens ). La societe Francaise est malade de son image et ses citoyens emputes de l'envie de donner pour ensuite recevoir ... les francais n'ont plus d'envie a part loisir , consommation , etc , manque donc de motivation ... Ensuite l'epoques actuelle voit un transfert des creations de richesse et donc transfert des richesses vers certains pays dont les habitants ont "faim" et sont disposer a payer le prix du developpement = travail ( une image m'marque au debut des annees 90 : dans les annees 80 les femmes taiwanaises s'habillaient en taiwanais et les francaise en St Laurent puis , ca c'est inverse !)pour mettre en parallele cette situation avec la France , une question : est ce compatible avec une societe qui met en place la semaine des 35 heures avant de se demander si elle en a les moyens ? Alors bien sur la tele , le RMI , la secu , etc . Mais ca n'est pas la queue qui remue le chien !
    8
    cleo.x
    Samedi 8 Janvier 2005 à 22:17
    Euh... Créateur...
    Alors 1/ je n'ai pas dit "une deuxième révolution", mais "une révolution", parce qu'il y en a déjà eu d'autres depuis 1789. 2/ L'étude que je citais prévoyait des événements en 1992 ou 1993. En 1995 lors des grandes grèves, j'ai bien cru qu'on y arrivait, avec quelques années de retard. Mais le soufflé est retombé. 3/ Il ne me semble pas qu'il soit nécessaire de couper des têtes pour faire une révolution : les Anglais te l'expliqueront mieux que moi. Je pense qu'on peut quand même réfléchir un peu plus avant que de s'en tenir à de tels clichés. 4/ Il me semble que le problème en France justement est qu'il y a une érosion du pouvoir d'achat des classes moyennes et corrélativement une disparition de celles-ci. Or la classe moyenne était justement une spécificité française : entre le prolétariat et le capitalisme, il y avait une vie. Notre société se paupérise sans que l'on sache comment réagir. 5/ Ta vision de la France me semble un peu surannée. Je ne sais pas depuis combien de temps tu n'y as pas vécu, mais je ne reconnais pas mon pays dans tes dires. Et bien que mon métier me place dans une catégorie privilégiée de la population, il me fait aussi cotoyer toutes les couches de ladite population au point que je sois assez bien placée pour connaître le quotidien de nombre de personnes. Il en est de même dans ma famille : chacun exerce un métier "proche de ses concitoyens" et fait le même constat. 5/ Sur les 35h, un commentaire n'y suffirait pas : la loi a tout de même été justifiée par certains élément. Il ne s'agissait pas du coup de dés que tu évoques. 6/ Sur les allocs, pareil : il est difficile de penser uniquement en termes d'économie. L'humanité a sa place aussi. 7/ On n'est pas au café du commerce, donc j'arrête là ce genre de débats oiseux parce que bientôt on va dire que "c'est la faute au nucléaire".
    9
    createur
    Dimanche 9 Janvier 2005 à 09:02
    cleo ...
    1/ la reference a la revolution ne fait pas ref a ton comm mais a la fin du post de Yucca ...2/ les "evenements" de 95 n'etaient qu'un phantasm d'un 68 bis (mais un petard mouille) 3/ ... donc les cliches ...4/ Je parle justement de l'erosion du pouvoir d'achat par le transfert des richesses (En 96 Taiwan disposant de plus de cash qu'au royaume uni : sais tu pourquoi ?) 5/la classe moyenne n'est pas une specificite francaise mais un specificite des pays developpes , et certainement pas entre "proletariat" et "capitalisme" (notions que tu n'as pas l'air de metriser ...) 6/ tres drole ta reference "... proche de ses concitoyens "... , de plus mon activite me fait rentrer en France tous les 2 ou 3 mois , j'ai donc l'occasion d'echanger idees , observations ... avec mes amis sans parler de mes clients avec qui je suis en relation quotidienne (meme la nuit !) 7/ Les 35 heures etaient une necessite electorale ... 8/ L'humanite c'est le partage ... Mais merci pour tes remarques et vive les debats d'idees !
    10
    cleo.x
    Dimanche 9 Janvier 2005 à 10:15
    Je vois que
    décidément tu ne comprends rien à ce que j'écris. Je dois être obscure, tant pis. NB : la périphrase "proche de ses concitoyens" n'était que destinée à préserver l'anonymat de mes proches qui n'ont pas choisi, eux, de tenir un blog. PS : les classes moyennes, on pourrait en parler longuement : elles ne sont pas une spécificité des pays développés : cf Royaume-Uni. Bref. Y a pu d'saisons.
    11
    createur
    Dimanche 9 Janvier 2005 à 11:54
    cf ...
    ... royaume uni ? de plus je n'ai pas ecrit que la classe moyenne etait une specificite des pays developpes , sa taille est une specificite ( tranche de la population la plus importante) . Tant pis pour les saison !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :